Depuis qu'AMD a accepté que tous les chipsets Intel soient compatibles CrossFire X, la pression augmentait chez nVidia, qui restait immobile en refusant toute possibilité de vente de sa licence SLI pour promouvoir ses cartes mères (il proposait néanmoins une solution hardware avec un chip nForce 200 connecté en PCI Express x16, une solution toutefois trop onéreuse). Or nVidia n'a toujours pas décroché la licence QPI, qui lui permettrait de proposer un chipset compatible avec les processeurs Core i7. Donc, pour éviter d'être marginalisé, nVidia vient de mettre en place un processus de vente de licence et de certification SLI, qui ne pourra être utilisée qu'avec le chipset X58. Il ne sera plus nécessaire pour les fabricants de cartes mère d'installer un chip nForce 200, sauf pour disposer de 3 ou 4 liens PCI Express x16. Plusieurs configurations seront donc possibles (2, 3 ou 4 GPU), mais elles nécessiteront une certification de la carte mère, qui imposera un marqueur placé dans le bios.
Il faudra désormais observer si nVidia a obtenu une compensation d'Intel pour ouvrir (légèrement) sa technologie. Par exemple si un chipset nForce compatible Core i7 est annoncé...