Le piratage d'une nouvelle version de Windows est souvent très rapide, les hackers profitant de la longue phase de bêta-test pour trouver le moyen d'activer le logiciel en contournant les mécanismes de sécurité de Microsoft. Mais il est autrement plus délicat de réussir l'activation sans que l'astuce ne soit rapidement invalidée par Windows Genuine Advantage via Windows Update.

Pour Windows 7, Microsoft a toutefois pris le risque de reconduire le mécanisme d'activation de Vista, qui est pourtant très bien connu des pirates (seule la signature du bios a légèrement évolué avec la SLIC 2.1 intégrant le Windows Marker). Et ce qui devait arriver est arrivé : un groupe chinois a réussi à dérober une image OEM de Windows 7 destinée à Lenovo et en a extrait un certificat maitre (OEM-SLP Master Product Key). Grâce à lui, les pirates sont désormais en mesure de rendre « genuine » n'importe quelle version OEM de Windows 7 Ultimate, sans que Microsoft ne puisse y faire quoi que ce soit. Cette méthode est très identique à celle qui avait été utilisée pour contourner la protection WGA de Vista. Bien évidemment, la diffusion de la version pirate est désormais massive sur les réseaux P2P, et de nombreux petits logiciels ont fait leur apparition dans le but de simplifier l’activation illégale la version RTM du nouveau système.

Cette nouvelle affaire est-elle une déconvenue pour la firme de Redmond ? Apparemment non, un représentant de l’éditeur interrogé par Betanews s'est en effet félicité de l'engouement provoqué par le nouveau système : « Nous sommes heureux que les utilisateurs soient impatients de commencer à se servir de Windows 7 ». Il indique quand même que ces versions sont illégales et souvent dotées de malwares...
Voilà qui nous rappelle néanmoins les paroles de Bill Gates, qui avait affirmé il y a quelques années que « Quitte à ce que les gens piratent des logiciels, autant que ce soient les nôtres ».

Il faut rappeler que presque toutes les build de Windows 7 ont été publiées sur Internet, et la version RTM est même apparue plusieurs jours avant l'annonce officielle. De très nombreuses versions ont été diffusées depuis (version retail, OEM, kit de pré installation, packs de langues, versions 32 et 64 bits…). Et pourtant, Microsoft ne semble prendre aucune action pour limiter les fuites. Serait-il donc prêt à tout, et même à fermer les yeux sur le piratage, pour imposer Windows 7 et faire oublier Vista ?

Mise à jour du 2 août 2009 : Sans surprise, Microsoft a blacklisté la clé de Lenovo et va lui en fournir une nouvelle. Les activations pirates seront donc détectées par WGA. Néanmoins, rappelons que la procédure d'activation illégale s'effectue de manière offline et Windows est donc reconnu comme 'genuine' tant qu’il n'accède pas au service d'authentification.

Mise à jour du 9 août 2009 : La version RTM est désormais disponible pour les abonnés à TechNet, MSDN et Software Assurance (en version anglaise). https://msdn.microsoft.com/fr-fr/subscriptions/securedownloads/default.aspx
D'autre part, Microsoft a mis en ligne la version Release Candidate pour le "XP Mode" de Windows 7, permettant d'accéder en virtualisation (avec Virtual PC) à Windows XP SP3. Cette nouvelle version permet aux applications XP de supporter les Jump Lists de Windows 7, améliore la gestion des périphériques USB et intègre un didacticiel. Une version française est disponible. http://www.microsoft.com/windows/virtual-pc/download.aspx
Côté tarifs, Microsoft a dévoilé aux USA le prix du pack familial (3 Home Premium pour 149,99 $) et pour le Windows Anytime Upgrade (79,99 $ pour une migration de la version Starter à la version Home Premium, 89,99 $ pour la migration de la version Home Premium à la version professionnelle, et 139,99 $ pour la migration de la version Home Premium à la Ultimate). Pour le moment, seul le service Windows Anytime Upgrade a été confirmé pour la France. http://windowsteamblog.com/blogs/windows7/archive/2009/07/31/windows-anytime-upgrade-and-family-pack-pricing.aspx
Notez que le processus d'upgrade d'une version à l'autre de Windows 7 s'avère bien plus complexe que prévu (il sera par exemple impossible de mettre à jour un Windows 7 Home Premium vers un Windows 7 Professional). Il semble qu'il soit nécessaire de partir très souvent de zéro, un tableau détaillé de migration a donc été publié pour éclaircir la situation. http://mossblog.allthingsd.com/files/2009/08/windows-upgrade-chart.png
Enfin, le développement du futur Windows 8, qui est annoncé pour 2012, semble en bonne voie. L'éditeur est ainsi en train de recruter une équipe de testeurs sur ce projet. Il devrait s'agir d'une refonte bien plus poussée du système d'exploitation : « Pour la prochaine version de Windows nous retravaillerons des fonctionnalités essentielles notamment avec la prise en charge de grappes de serveurs et la réplication de données à sens unique. Nous reverrons également le noyau principal afin d'optimiser considérablement les performances. Aussi nous effectuerons bientôt des optimisations majeures pour Windows 8, au sein duquel nous intégrerons des fonctionnalités innovantes qui révolutionneront l'accès aux fichiers dans les filiales sur un serveur central ».