Le rachat du logiciel de VoIP Skype par eBay en octobre 2005 pour 2,6 milliards de dollars avait été à l’époque jugé par les analystes comme très exorbitant. 4 ans plus tard, c'est une confirmation. Au vu des résultats décevants et de l'échec de l'intégration du logiciel au sein de ses services, eBay songe déjà à se séparer de sa petite pépite, dont les 480 millions de membres arrivent néanmoins à générer 120 millions d'euros de chiffre d'affaires trimestriel (qui est même en croissance constante). Ebay avait l'intention de se séparer de sa filiale puis de l'introduire en bourse courant 2010, mais ce scénario risque d'être remis en cause dans les mois qui viennent par un imprévu, qui pourrait aboutir à la disparition pure et simple de Skype, ni plus ni moins.

Lorsqu’eBay a racheté Skype, il a omis de racheter la société Joltid qui a conçu le protocole de communication P2P (nommé Global Index P2P) sur lequel s'appuie le logiciel. En conséquence, eBay paye une licence d'exploitation annuelle pour utiliser cette technologie. Ebay a néanmoins embauché un des cofondateurs de Skype, Niklas Zennström, mais celui-ci a été congédié en 2007, et n'a reçu comme compensation qu'un tiers de son earn-out (la somme qu'il devait normalement recevoir suite à la vente de Skype). Revenu à la tête de Joltid, Zennström semble désormais vouloir se venger d'eBay.

Dans un premier temps, Zennström et son compère Janus Friis ont tenté de racheté Skype avec le soutien de plusieurs fonds d’investissement (dont Atomico Ventures, qui regroupe les fondateurs de Skype) mais eBay a jugé le prix proposé nettement insuffisant. De son côté, eBay a tenté de s'approprier la technologie de Joltid, en saisissant la justice britannique en mars dernier, car il estime être en désaccord avec les termes du contrat de licence, et souhaite donc supprimer  (ou a minima réduire) les frais. En représailles, Joltid a changé de stratégie : il vient en effet d'attaquer en justice le site de vente aux enchères, en l'accusant d'avoir non seulement dévoilé le code de son logiciel sans en avoir le droit au cours de plusieurs affaires légales, mais d’avoir également apporté illégalement des modifications au code de son logiciel. Joltid menace donc de mettre fin à l'accord de licence, ce qui tuerait instantanément Skype.

En catastrophe, eBay a donc pris la décision de stopper les paiements à Joltid et de débuter le développement d'un nouveau moteur P2P, mais rien ne dit que ce projet aboutira dans les temps, et il est certain que ses fonctionnalités et son niveau de qualité seront inférieurs au moteur de Joltid. Le procès doit débuter en juin 2010.