Le Blog de NewsLetterOnline.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Apple

Fil des billets

mardi 9 juin 2009

WWDC 2009 : un Apple sans surprise

Apple iPhone 3G S Il semble désormais loin le temps ou la keynote de Steve Jobs à l’inauguration de la Worldwide Developers Conference (WWDC) attirait tous les regards pour découvrir les incroyables nouveautés de la firme à la pomme. L’édition de cette année, présentée par Phil Schiller en l’absence du gourou, a en effet été vide de toute surprise, puisqu’elle n’a confirmé que les dernières rumeurs qui circulaient sur le net.

En premier lieu, Apple a confirmé une remise à jour de ses portables :
- nouveaux MacBook Pro 15" (écran avec rendu amélioré des couleurs, batterie inamovible, autonomie de 7 heures, suppression du slot ExpressCard et ajout d’un slot SD), processeur Intel Core 2 Duo 2,53/2,66/2,8 GHz, 4 Go de DDR3, HD de 250/320/500 Go, chipset GeForce 9400M (parfois accompagné d’un GPU GeForce 9600M GT), pour un prix compris entre 1699 $ et 2299 $. Un modèle avec processeur Core 2 Duo 3,06 GHz est également prévu.
- nouveau MacBook 17" avec Core 2 Duo 2,8 GHz, 4 Go de mémoire, HD 500 Go, GeForce 9400M, GeForce 9600M GT et slot ExpressCard, pour 2499 $
- nouveaux MacBook 13,3" (qui deviennent des « MacBook Pro » d’entrée de gamme, ce qui va compliquer un peu la gamme), avec Core 2 Duo 2,26/2,53 GHz, 2 ou 4 Go de mémoire, GeForce 9400M, HD 160/250 Go, slot SD, Firewire 800 (qui fait donc son grand retour) et un prix compris entre 1199 et 1499 $
- nouveaux MacBook Air avec Core 2 Duo 1,86 ou 2,13 GHz, à 1499 $ (avec HD) ou 1799 $ (version SSD).

MacOS X 10.6 « Snow Leopard » a également fait une apparition, et Phil Schiller en a souligné les optimisations qui y ont été apportées : installation 45 % plus rapide, poids en chute de 6 Go, Mail se chargeant 2,3 fois plus vite, un moteur Javascript 7,8 fois plus rapide que celui d’Internet Explorer, support de l’accélération matérielle d’OpenCL… Côté nouveautés, on peut citer des améliorations graphiques (défilement du contenu des piles, zoom sur les fenêtres d’Exposé…), un enrichissement de QuickTime X (nouvelle interface, streaming http, capture et partage de vidéo) ou encore le support de Microsoft Exchange 2007 dans Mail, iCal Spotlight et le carnet d’adresses. Le système (et une grande partie des applications) sont désormais totalement en 64 bits. MacOS X 10.6 sera lancé en septembre à 129 $ (199 $ pour le pack familial avec 5 licences), ou 29 $ en version mise à jour (49 $ pour le pack familial mis à jour). Apple a également annoncé la version finale de Safari 4, plus performant (+ 64 % pour la version 64 bits) et avec un score de 100 % au test Acid3.

Du côté de l’iPhone, le firmware 3.0 était mis en avant, avec sa centaine de nouveautés : copier-coller, saisie de message en mode paysage, support des MMS, 30 nouvelles langues, présence de Spotlight, logiciel de contrôle parental, partage de connexion Internet avec un ordinateur portable PC ou Mac en USB ou Bluetooth (ce qui ne devrait pas plaire aux opérateurs, même si Orange et SFR devraient proposer cette fonction), nouvelle version de Safari (avec streaming audio et vidéo, HTML5 et remplissage automatique de formulaire), location et achat de films via iTunes, application Find My Phone (pour retrouver un iPhone perdu et éventuellement effacer son contenu à distance via MobileMe ou envoyer un message à l’écran), système de notification en mode push… De nombreuses applications ont également été présentées : des jeux (comme Tower Defense), ScrollMotion (permettant d’avoir accès à 50 magazines, 170 quotidiens et un million d’e.book), et enfin le logiciel de navigation TomTom. Le firmware 3.0 sera disponible le 17 juin, il sera gratuit pour les possesseurs d’iPhone mais coutera 10 $ pour les possesseurs d’iPod Touch.

Enfin, et ce n’était plus une surprise, Apple a dévoilé un nouvel iPhone : l’iPhone 3G S (S comme Speed). Possédant un design identique à l’actuel iPhone, il possède des caractéristiques boostées (chargement des applications 2 fois plus rapide, Javascript plus réactif…) et un système matériel de chiffrement de données. Il supporte le standard HSDPA à 7,2 Mbits/s, ainsi que l’API OpenGL/ES 2.0, et est compatible avec le système Nike+. Il dispose (enfin !) d’un APN 3 Mpixels avec autofocus, mais reste hélas encore dépourvu de flash. Il pourra capturer des vidéos à 30 fps, et permettra de les partager sur YouTube ou MobileMe. Côté application, on peut noter la présence d’un logiciel de reconnaissance et de synthèse vocale, une fonction d’édition vidéo, et d’une boussole numérique.  Enfin, son autonomie a été augmentée, passant à 12H en 2G, 5H en 3G, 9H en WiFi, 30H en audio et 10H en vidéo. Comme prévu, il sera disponible ce 19 juin aux USA, en France, en Allemagne et au Canada, en versions noir et blanc, et 2 capacités seront proposées : 16 Go (199 $) et 32 Go (299 $). De son côté, l’iPhone 3G 8 Go passe à 99 $.

Mise à jour du 14 juin 2009 : L'iPhone 3G S sera lancé en France le 19 juin prochain chez Orange et The Phone House, tandis que SFR et Bouygues devront patienter jusqu'au 24 juin.

mercredi 7 janvier 2009

Macworld 2009 – Apple retire définitivement les DRM d’iTunes

La keynote de Phil Schiller au salon Macworld 2009 était exclusivement destinée au Mac, décevant donc ceux qui attendaient un iPhone Nano. En outre, toutes les rumeurs ont été démenties : pas de nouvel iMac, ni de Mac Mini, et même aucune information sur MacOS X Snow Leopard. La seule rumeur qui s’est finalement confirmée était l’annonce de l’abandon des DRM pour tous les fichiers musicaux proposés sur « iTunes Plus » (jusqu’à maintenant, seul les titres d’EMI étaient proposés sans DRM). En contrepartie, Apple a cédé aux demandes des majors, en abandonnant le prix unique (0,99 $) pour 3 niveaux différents de tarifs : 1,29 $ pour les nouveautés et les succès, 0,99 $ pour les titres de moins de 6 ans et 0,69 $ pour les titres de plus de 6 ans. Dans un premier temps, 8 millions de titres sont libres de DRM. D’ici la fin du trimestre, l’ensemble des 10 millions de titres seront débarrassés des dispositifs de protection. Concernant les titres déjà achetés, ils conserveront leurs DRM. Apple propose toutefois en option de migrer l’intégralité de sa collection en ôtant tous les DRM, mais à un tarif prohibitif (0,30 $ par titre). Il est en outre impossible de sélectionner les titres à migrer, c’est tout ou rien ! Enfin, concernant l’iPhone, l’accès à iTunes pourra désormais être effectué en 3G (également en EDGE), le WiFi n’étant plus obligatoire.

Retour au Mac : Schiller a annoncé que 9,7 millions de Mac ont été vendus en 2008, une croissance remarquable. C’est l’occasion pour Apple de proposer le nouveau Macbook Pro 17" Unibody (39,3 x 26,7 x 2,5 cm pour 2,99 kg). Il dispose d’un Core 2 Duo 2,66 GHz (2,93 GHz en option), un écran 17" 1920x1200 (brillant, contraste de 700 :1, plage de couleur étendu de 60 %), HD 320 Go (SSD 128 ou 256 Go en option), 4 Go de mémoire (8 Go en option), chipset GeForce 9400M, GPU GeForce 9600M GT, et surtout une nouvelle batterie compacte, annoncée comme pouvant supporter 1000 cycles de charge et fournissant une autonomie record de 8 heures (7 heures avec le GeForce 9600M GT). Mais il y a en contrepartie un bémol, et il est de taille : la batterie est désormais inamovible ! L’autre point noir est le tarif : le Macbook Pro 17" sera disponible fin janvier à partir de 2799 $. Point positif à noter toutefois : il est possible d’obtenir un écran mat en option pour 50 $.

Enfin, Apple renouvelle sa gamme de logiciels :
- iLife’09 (disponible fin janvier à 79 $ ou 99 $ en pack familial, et fourni avec tous les Mac) : iPhoto dispose désormais des technologies Faces, un dispositif de reconnaissance faciale automatique (il est ainsi possible de classer automatiquement les photos par individu, même si plusieurs personnes se trouvent sur les photos), et de Places, un dispositif de géotagging, qui utilise soit un GPS, soit Google Maps. La nouvelle version d’iPhoto peut également communiquer avec Facebook et Flickr, et dispose de nouveaux thèmes graphiques pour les diaporamas. Du côté d’iMovie, il est possible d’utiliser des cartes graphiques 2D ou 3D animées, des nouveaux styles de transitions, de nouveaux effets spéciaux vidéo, un éditeur de précision, et une technologie de stabilisation numérique. Enfin, Garageband propose désormais la fonction Learn To Play, des tutoriels vidéo HD (payants – 4,99 $ l’unité) pour apprendre à jouer un instrument, et présentés par de grands musiciens (Sting, Norah Jones…). iWeb et iDVD sont peu modifiés : nouveaux widgets, export FTP, interface Facebook…
- iWork’09 (disponible pour 79 $ ou 99 $ en pack familial, ou 49 $ avec un Mac) : Keynote est enrichi de nouveaux effets de transition et d’animations 3D pour les graphiques, ainsi qu’un mode d’affichage plein écran. Il est également possible de piloter à distance une présentation via l’application Keynote Remote pour iPod et iPhone. On notera l’ajout des bibliothèques de formules mathématiques et scientifiques MathType et EndNote dans Pages. Numbers’09 dispose de feuilles de calcul avancées, et inclut plus de 250 nouveautés. Une version de démonstration  est disponible en téléchargement : http://www.apple.com/iwork/download-trial/
Notez qu’iLife’09 nécessite MacOS X Leopard, et que pour l’occasion Apple proposera un bundle iWork’09 + iLife’09 + MacOS X Leopard pour 169 $.
Enfin, Apple propose iWork.com, un nouveau service web (payant) d’hébergement et de partage de document, permettant d’annoter ou d’éditer en ligne les documents. La version de démonstration d’iWork’09 permet d’avoir accès à une version beta d’iWork.com.

mardi 6 janvier 2009

Steve Jobs rassure les aficionados d'Apple

A la veille de l'ultime keynote d'Apple au Macworld (présenté cette fois par Phil Schiller), Steve Jobs a publié une lettre ouverte pour faire cesser les rumeurs sur son état de santé :

« Chère communauté Apple,

Pour la première fois depuis dix ans, j'ai choisi de passer les fêtes de fin d'année avec ma famille plutôt que dans les préparations intenses de l’allocution de Macworld.

Malheureusement, ma décision d'avoir confié à Phil le discours de la Macworld a entraîné de nouvelles rumeurs sur mon état de santé, certains publiant même des histoires me décrivant allongé sur mon lit de mort.

J'ai décidé de partager quelque chose de très personnel avec la communauté Apple afin que nous puissions tous nous détendre et apprécier le show de demain.

Comme nombre d'entre vous le savent, j'ai perdu du poids durant 2008. La raison de cet amaigrissement est longtemps restée un mystère pour les médecins et moi-même. Il y a quelques semaines, j’ai décidé que trouver les raisons principales de cet état et y remédier devait être ma priorité numéro 1.

Heureusement, après des examens complémentaires, mes médecins pensent avoir trouvé la cause : un déséquilibre hormonal qui  englouti les protéines dont mon corps a besoin pour rester en bonne santé. Des analyses sanguines plus poussées ont confirmé ce diagnostic.

Le remède à ce problème nutritionnel est relativement clair et simple et j'ai déjà commencé un traitement. Cependant, de la même manière que je n'avais pas perdu tout ce poids et cette masse corporelle en une semaine ou un mois, mes médecins estiment que je les regagnerai d'ici au printemps prochain. Je resterai PDG d'Apple durant le temps de ma convalescence.

Ces 11 dernières années, j'ai tout donné à Apple. Si je ne suis plus en mesure de remplir mes fonctions en tant que PDG d'Apple, je serai le premier à en informer notre conseil de direction. J'espère que la communauté Apple sera derrière moi pendant ma guérison et qu'elle sait que je placerai toujours en avant ce qui est le meilleur pour Apple.

Alors voilà j'en ai dit plus que je ne l'avais souhaité et d'ailleurs, c'est tout ce que je dirai à ce sujet.

Steve
».

La lettre de Steve Jobs a rassuré les marchés : l’action Apple a bondi de 5 %. http://www.apple.com/pr/library/2009/01/05sjletter.html

jeudi 18 décembre 2008

Orange perd l'exclusivité de l'iPhone

Coup de tonnerre chez Orange. Suite à la saisine de Bouygues Telecom, le Conseil de la concurrence a décidé de mettre immédiatement un terme à l’accord d’exclusivité signé entre Orange et Apple concernant l’iPhone, estimant que la durée excessive de cette exclusivité (5 ans) est « de nature à porter une atteinte grave et immédiate à la concurrence sur le marché des mobiles et aux consommateurs » (alors que ce secteur est déjà très peu concurrentiel). Selon la décision,  « l'injonction prononcée vise à ce que les produits iPhone ne soient plus exclusivement commercialisés par Orange mais puissent l'être par tout autre opérateur souhaitant bâtir une offre avec ce terminal ». En cas de sortie d’un nouveau modèle d’iPhone, l’exclusivité ne pourrait excéder une durée de 3 mois. Bouygues s’est évidemment félicité de cette décision concernant l’iPhone,  et « espère pouvoir le commercialiser dans les meilleurs délais ». De son côté, Orange a annoncé son intention de faire appel de la décision (qui n’est en principe pas suspensive) : « Orange rappelle que le lancement de l'iPhone en France repose sur un partenariat industriel pour lequel Orange a particulièrement investi. Il est d'ailleurs paradoxal que l'opérateur ayant le plus de retard dans le déploiement de son réseau 3G soit à l'initiative de cette plainte. On notera également qu'il lui a fallu attendre plus d'une année après le lancement de l'iPhone pour demander ces mesures conservatoires supposées urgentes et qui interviennent en pleine période commerciale de fin d'année. La décision de ce jour est grave. Elle remet profondément en cause l'économie du marché et notamment les partenariats entre opérateurs mobiles et constructeurs au service des consommateurs et de l'innovation ». Orange aurait déjà investi 86,5 millions d’euros au titre du partenariat avec Apple. Mais le Conseil n’a retenu qu’un montant de 16,5 millions d’euros en excluant les sommes reversées à Apple hors subvention, et a comparé ce chiffre avec les 222 millions d’euros de chiffres d’affaires générés en seulement trois mois et demi grâce à l’iPhone... D’autre part, Orange et Apple avait au cours de la procédure rappelé que d’autres accords d’exclusivité existaient, comme celui permettant à SFR d’être le seul à commercialiser le Blackberry Storm (mais le conseil a précisé que la durée de l’exclusivité devait rester raisonnable). http://www.conseil-concurrence.fr/user/standard.php?id_rub=255&id_article=1005

Il faut noter que la procédure du Conseil de la Concurrence a permis de faire jour sur certains points opaques de la politique d’Apple. Ainsi, la firme de Cupertino avait dans un premier temps tenté de trouver un accord avec Vodafone (et donc SFR en France) mais sans parvenir à le concrétiser. Orange était donc la solution alternative. D’autre part, à partir de fin 2009, Apple pourra mettre un terme à l’accord passé avec Orange, et pourra au bout de 2 ans supplémentaires mettre en place une action marketing destinée aux clients iPhone d’Orange pour les faire migrer vers un autre opérateur.
En contrepartie de l’exclusivité, Orange devait verser à Apple 30 % des sommes facturées aux clients iPhone, et rembourser 50 % des dépenses publicitaires d’Apple pour la promotion de l’iPhone (avec un plafond de 10 millions d’euros). L’opérateur ne pouvait en outre signer un accord équivalent avec un autre fabricant de smartphones. Depuis, le modèle économique a changé avec l’iPhone 3G, revenant à un système classique de partage de revenus (avec néanmoins un niveau minimum de subvention), tout en ouvrant la distribution à d’autres revendeurs (comme la Fnac ou PhoneHouse). Il faut enfin noter que ces derniers, pour obtenir le droit de distribuer l’iPhone 3G, ont une obligation contractuelle de générer 30 % de leurs revenus avec la vente... d’iPod ! « Ce type de contrat est totalement inhabituel. Aucun autre constructeur n'a mis en place un tel système de distribution sélective » selon un représentant de la Fnac.

mercredi 19 novembre 2008

Mauvaise surprise pour les nouveaux MacBook : la protection HDCP est active

La plupart des propriétaires des nouveaux MacBook qui ont tenté de visualiser sur un écran externe un film HD récent acheté sur iTunes ont vu apparaitre un message d'erreur indiquant qu'il est impossible d'afficher ce film sur un écran non HDCP. En effet, Apple a activé très discrètement cette protection sur ses nouveaux portables, ce qui bloque leur lecture sur les écrans non compatibles (uniquement avec la protection FairPlay v3, les protections v1 et v2 ne posant pas de problème). Pire, il semble qu'iTunes protège de manière identique la version standard (non HD) qui est fournie en plus lorsque l'internaute achète la version haute définition. Pour couronner le tout, les écrans Cinema Display d'Apple ne sont même pas compatibles HDCP (ou DPCP pour le DisplayPort) ! Il se pourrait que le dernier modèle LED 24" soit affecté du même problème, Apple n'étant pas transparent sur ce sujet... On peut donc comprendre pourquoi les forums d'Apple se remplissent rapidement de plaintes.

mardi 30 septembre 2008

Le Mac Pro pollue

Voilà encore une histoire dont Apple se serait bien passée. Un chercheur du CNRS, qui souhaite rester anonyme, a fait l'acquisition d'un Mac Pro en février 2007. Dès les premières utilisations, le chercheur a détecté de fortes odeurs, qui ont rapidement provoqué une irritation de la cornée et des voies respiratoires. Malgré un changement d'alimentation puis un échange de machine par Apple Care, le problème persistait. En examinant les forums sur Internet, le chercheur a découvert que de nombreux utilisateurs subissaient le même problème. Selon eux, en examinant le numéro de série des machines incriminées, il semblerait que les Mac Pro défectueux proviennent tous de Chine.
Le chercheur a donc contacté Greenpeace, qui l'a renvoyé vers le laboratoire d'analyse Analytica. Et le rapport de ce dernier est alarmant : le Mac Pro dégagerait 7 contaminants organiques volatils, dont du styrène et du benzène. Le rapport a été transmis à Apple en février 2008, mais celui-ci n'a toujours pas réagi. Si le problème est confirmé, les conséquences pourraient être sérieuses pour la firme de Cupertino.

mercredi 17 septembre 2008

Confirmation : Apple va développer ses propres processeurs ARM

Lors du rachat de PA Semiconductor par Apple en avril dernier, des rumeurs laissaient croire que la firme de Cupertino allait se lancer dans la fabrication d'un processeur ARM pour ses propres appareils mobiles. En juin dernier, lors d'un entretien avec un journaliste du New York Times, Steve Jobs avait en partie confirmé l'information en indiquant que « PA Semi va développer un système embarqué pour les prochains iPhones et iPods ». Aujourd'hui, l'information est à nouveau confirmée par une source indirecte : Wei-han Lien, un ancien responsable de PA Semi qui a depuis été embauché par Apple, a mis à jour son profil LinkedIn, en indiquant qu'il est le responsable de l'équipe architecture CPU ARM pour l'iPhone. On ne pouvait faire plus clair... Actuellement, le processeur embarqué serait d'origine Samsung. En contrôlant la fabrication des processeurs, Apple pourra optimiser ses appareils mobiles, par exemple en rajoutant un certain nombre de fonctions dans ses processeurs (un accéléromètre, un contrôleur pour l'écran tactile, ou encore un moteur graphique adapté) tout en réduisant la consommation.

mercredi 10 septembre 2008

Une nouvelle keynote sans surprise de Steve Jobs (MAJ)

« Les rumeurs sur ma mort sont largement exagérées ». C'est avec cette phrase que Steve Jobs a débuté sa keynote au Business Design Center de San Francisco, en référence à la bourde de Bloomberg qui avait publié par erreur sa nécrologie. Mais le Steve Jobs qui s'est présenté aux journalistes était particulièrement amaigri, ce qui risque de relancer les rumeurs sur son état de santé...

Pour en revenir aux annonces du jour, puisque la keynote s'intitulait "Let's Rock", on pouvait se douter qu'elle serait (hélas) exclusivement consacrée à l'iPod... Et toutes les nouveautés dévoilées par Apple avaient déjà annoncés sur Internet auparavant, il n'y a donc eu aucune surprise. Au programme, Apple lance iTunes 8, qui intègre une fonction Genius qui permet de créer automatiquement des listes de lecture dans un même style musical (au sein de sa propre bibliothèque et sur iTunes Store). Le système fonctionne également avec les films et les séries. Une nouvelle fonction nommée Browsing permet d'afficher différemment les pochettes. Apple a annoncé en outre que des films HD seront proposés à 2,99 $ (contre 1,99 $ pour les versions standards) sur iTunes Store. Pour l'occasion, NBC va de nouveau proposer ses séries en téléchargement.

Côté iPod, c'est la déferlante de nouveautés. L'iPod Classic 120 Go arrive pour 249 € (il remplace le modèle 160 Go qui n'a pas connu de succès, et se substitue au modèle 80 Go). Un nouvel iPod Nano de quatrième génération fait son apparition : écran plus grand et incurvé, finesse extrême (c'est l'iPod le plus fin commercialisé par Apple), accéléromètre intégré pour afficher automatiquement en mode paysage avec Coverflow, possibilité de passer aléatoirement les chansons en secouant le baladeur, mode Genius incorporé, et fonction dictaphone. Le nouvel iPod Nano est proposé à 149 € en version 8 Go et 199 € en version 16 Go. Steve Jobs insiste sur le côté écologique de ce nouvel iPod : recyclable, pas d'arsenic, de PVC ou de mercure... Son autonomie est de 24 heures en musique et 4 heures en vidéo. Enfin, il sera disponible en 9 couleurs. De son côté, l'iPod Touch adopte comme prévu le design de l'iPhone 3G, intègre la fonction "Nike+", la fonction Genius et un haut-parleur, et son prix est revu : 219 € pour la version 8 Go, contre 289 € et 379 € respectivement pour les versions 16 et 32 Go. Son autonomie est de 36 heures en musique et 6 heures en vidéo, et Apple place désormais ce baladeur comme une alternative à une console de jeu (plusieurs jeux 3D sont ainsi présentés). Enfin, Apple va proposer un casque doté d'une télécommande (29 $) et des écouteurs intra auriculaires avec télécommande (79 $), la télécommande ne fonctionnant qu'avec les nouveaux iPod.

Enfin, Steve Jobs a annoncé la disponibilité ce vendredi du firmware 2.1 de l'iPhone (gratuit pour l'iPhone, gratuit pour l'iPod Touch avec firmware 2.0, 9,95 $ sinon), corrigeant certains bugs (comme les interruptions d'appel), améliorant la gestion de la batterie, et améliorant la vitesse de stockage des titres depuis iTunes. Enfin, côté chiffres, Steve Jobs annonce que 100 millions d'applications ont été téléchargés sur l'App Store en 60 jours.

On notera que Microsoft avait annoncé peu avant la keynote de Steve Jobs une mise à jour de sa gamme de baladeurs Zune, avec des modèles 16 Go et 120 Go (respectivement à 199 $ et 249,99 $), une nouvelle couleur (bleu nuit), 2 jeux supplémentaires (Hexic et Texas Hold’em), l’accès à deux services de téléchargement de livres audios, l'accès à des recommandations, la possibilité de télécharger ou d’écouter de la musique en streaming via WiFi depuis le Zune MarketPlace, et la possibilité de tagguer une chanson entendue à la radio FM (intégrée dans le Zune) puis de l'acheter grâce au service Buy from FM.

Mise à jour du 12 septembre 2008 : Une petite surprise a été découverte dans l'iPod Touch de nouvelle génération. Il s'agit d'une puce Bluetooth d'origine Broadcom, compatible Bluetooth 2.1+EDR... mais malheureusement bridée au seul service "Nike+". Inutile donc de tenter de connecter un casque Bluetooth.

- page 1 de 6