C'était à prévoir : devant le retard pris sur la roadmap et au vu du peu d'enthousiasme des constructeurs, la norme Wireless USB est mort-née. Ainsi, la société WiQuest, qui était l'une des rares à proposer des contrôleurs Wireless USB, a récemment fait faillite. Cette semaine, le coup de grâce a été portée par Intel, puisque ce dernier a décidé de mettre un terme à 5 ans de développement interne de la norme UltraWide Band, qui est la base du Wireless USB. Intel se recentrera sur des accords de partenariat et des acquisitions de technologies auprès de sociétés tierces, comme Staccato, qui a présenté récemment un contrôleur Wireless USB de seconde génération. Problème : selon des rumeurs, il semble que Staccato est également sur le point de faire faillite, puisqu'il ne lui resterait plus que 2 mois de financement. En bref, la future norme Bluetooth 3.0, qui a l'intelligence de reposer soit sur l'UltraWide Band, soit sur le WiFi, et qui est concurrente du Wireless USB, devrait réussir à s'imposer sans mal.

Côté filaire, la norme USB 3.0 SuperSpeed devrait être dévoilée le 17 novembre prochain par l'USB Implementers Forum. Elle permettra d'atteindre des débits de l'ordre de 5 Gbps, soit des débits 10 fois supérieurs à ceux de l'USB 2.0. Cette norme conserve la compatibilité avec les périphériques existants, mais de nouveaux connecteurs seront nécessaires pour obtenir le débit maximum. Les premiers appareils équipés d'USB 3.0 devraient être disponibles fin 2009.

Mise à jour du 18 novembre 2008 : Comme annoncé, l'USB Implementers Forum (qui regroupe Intel, HP, Nec, NXP, Microsoft, et Texas Instruments) a publié la version 1.0 des spécifications de la norme USB 3.0, baptisée SuperSpeed USB, dont les premiers contrôleurs sont attendus courant 2009 avant une généralisation de la norme en 2010. Aucune surprise à noter, puisque l'essentiel avait déjà été présenté : de 12 Mbps pour l'USB 1.1 et 480 Mbps pour l'USB 2.0, la bande passante théorique franchit un nouveau cap pour atteindre les 4,8 Gbps (soit 600 Mo/s) avec l'USB 3.0. Si le classique connecteur type A de l'USB 2.0 est supporté dans la nouvelle norme pour la rétrocompatibilité, la norme permet désormais de mixer fil de cuivre et fibre optique. Dans ce mode, il supporte de multiples flux bidirectionnels, alors que l'USB 2.0 se contente d'un simple flux monodirectionnel alterné. On notera par ailleurs que la rétrocompatibilité avec l'USB 1.1 n'est plus assurée. Enfin, la norme accepte de nouvelles méthodes de gestion de l'énergie, permettant aux hubs USB 3.0 de se mettre en veille. Les premiers PC dotés d'un contrôleur USB 3.0 devraient débarquer fin 2009.