Le Blog de NewsLetterOnline.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Windows

Fil des billets

mercredi 15 juillet 2009

Google contre Microsoft : l’affrontement sera total en 2010

Depuis que Bill Gates avait annoncé qu’Internet n’avait pas d’avenir, Google avait compris qu’une voie était désormais tracée pour conquérir progressivement le terrain que Microsoft ne souhaitait pas investir. Quand Microsoft s’est rendu compte de sa bourde, il était déjà trop tard : Google venait de s’accaparer la place du moteur de recherche préféré des internautes, en raflant au passage la manne du marché publicitaire sur Internet. Depuis, Microsoft tente de reprendre des parts de marché, mais en vain. Il suffit de constater l’évolution du moteur de recherche de Microsoft, MSN, devenu Live Search puis dernièrement Bing, qui malgré ses qualités indéniables n’a réussi qu’à rassembler en juin que 8,23 % des internautes américains (contre 78,48 % pour Google et 11,04 % pour Yahoo). Notez que c’est quand même un peu plus que Live Search (environ 7,5 %), et que Bing.com se classe comme le 13ème site le plus fréquenté aux USA, alors que tous les services n’ont pas encore été lancés.

Mais Google a une vision bien plus large, puisqu’il espère, en s’appuyant sur ses services web, remplacer à terme Microsoft, pas moins. Ainsi sont apparus des services en ligne concurrents de Microsoft Office (Google Documents), un navigateur Internet (Google Chrome), et plus récemment un système d’exploitation pour mobile (Google Android) qui est en passe de concurrencer Windows Mobile. Il est temps désormais pour Google de s’attaquer au cœur de métier de Microsoft, c'est-à-dire à Windows. C’est sur son blog officiel que Google a dévoilé son nouveau projet, Google Chrome OS, un système d’exploitation destiné principalement aux netbooks, et qui sera disponible au second semestre 2010. Pour le moment, peu d’informations ont filtré sur ce système, qui semble être encore à l’état embryonnaire. Open source (basé sur Linux, le code source sera d’ailleurs publié fin 2009), il se veut léger, simple, doté d’une interface en mode fenêtrée et minimaliste, connecté mais sécurisé, et centré autour du navigateur Chrome pour s’appuyer sur des services en ligne : « Comme nous l'avons fait avec notre navigateur Google Chrome, nous revenons aux fondamentaux et repensons complètement l'architecture qui sous-tend l'ensemble du système, de façon à ce que les utilisateurs n'aient pas à se préoccuper des virus, des malwares ou de mises à jour de sécurité. Ça doit simplement fonctionner ». Le travail des développeurs sera simplifié puisque les applications en ligne existantes fonctionneront avec Chrome OS.
Compatible x86 et ARM, le système sera distinct d’Android (même si des composants communs sont envisagés). Rappelons que plusieurs constructeurs envisageaient d’utiliser Android sur les netbooks pour pallier les frais engendrés par Windows XP, c’est donc une des raisons pour laquelle Google semble anticiper cette annonce. Enfin, Google Chrome OS sera évidemment gratuit.
Et Google frappe fort, en dévoilant les noms des fabricants qui le soutiennent : Acer, Adobe, Asus, HP, Lenovo, Qualcomm, Texas Instruments, et Freescale. Mais le partenaire le plus étonnant n’a pas été cité par Google : c’est en effet Intel lui-même qui l’a dévoilé : « Nous travaillons avec Google sur différents projets, ainsi que sur des éléments relatifs à celui-ci. Nous avons été informés de ce projet il y a quelque temps ». En outre, alors qu’Intel travaille sur son propre système d’exploitation léger, Moblin, plusieurs fabricants affirment qu’Intel serait en pourparlers avec Google pour développer des MID avec ses systèmes d’exploitation. De quoi faire exploser le couple « Wintel » ?
Il est clair que la fenêtre de lancement est une véritable opportunité pour Google. Au top de la popularité, face à un Microsoft très critiqué, un Windows Vista contesté et un futur Windows 7 non encore adopté par les entreprises, Google a une vraie carte à jouer.

Et Microsoft dans tout ça ? Et bien ce dernier ne se démonte pas. Confiant sur l’adoption de Windows 7, déjà annoncé comme un futur succès, l’éditeur va une nouvelle fois tenter de faire vaciller Google en l’affrontant sur son propre terrain, celui des services en ligne. Et Microsoft frappe fort également : il annonce sur son blog que la version en ligne d’Office 2010 (comprenant Word, Excel, Powerpoint et Onenote), Office Web Applications 2010, sera disponible au premier semestre 2010, et sera… gratuite ! Bien évidemment, la contrepartie sera une limitation des fonctionnalités (même si cette suite restera plus puissante que Google Documents) et une restriction du travail collaboratif à Word. Elle fonctionnera sous Windows et MacOS X, avec Internet Explorer, Safari et Firefox. Elle devrait vraisemblablement fonctionner également sous Linux, ce qui est une première pour Microsoft. Deux autres versions en ligne, destinées aux entreprises et plus complètes, sont également prévues mais seront payantes (sous la forme d’un contrat annuel ou d’un abonnement). Une version pour smartphone est également annoncée, sous le nom Mobile 2010, qui reposera sur le cloud computing. Avec cette force de frappe, Microsoft va évidemment en profiter pour rediriger les internautes vers son moteur de recherche et ses autres services en ligne. 2010 risque d’être le théâtre d’une bataille très agitée entre les deux géants…

mardi 14 juillet 2009

Microsoft lance déjà les soldes sur Windows 7 (MAJ 4)

Microsoft a dévoilé les tarifs de son futur système d’exploitation. 4 phases ont ainsi été définies.

- Depuis le 26 juin dernier, et jusqu’au 31 janvier 2010, tous les acheteurs de PC dotés de Windows Vista ou les acheteurs de la version boite de Vista (uniquement pour les versions Familiale Premium, Professionnelle et Intégrale) pourront bénéficier gratuitement de Windows 7 dès sa sortie le 22 octobre prochain (hormis les frais de port et les éventuels frais de traitement). http://www.microsoft.com/france/windows/7/acheter/mise-a-niveau-windows-7.aspx

- La seconde phase est inédite puisqu’il s’agit d’une opération promotionnelle qui débute ce 15 juillet pour s’achever le 14 août prochain. Il va être possible de précommander Windows 7 édition Familiale Premium et Windows 7 édition Professionnelle, respectivement au prix public conseillé de 49,99 € et 109,99 € (ce qui plutôt bon marché pour des systèmes d’exploitation Microsoft complets hors version OEM). Cette offre est toutefois limitée à 3 commandes par foyer, et limitée dans toute la France à seulement… 76.000 exemplaires (Microsoft explique en effet vouloir récompenser les bêta-testeurs français… alors que les bêta-testeurs américains obtiennent le logiciel gratuitement). L’opération devrait vraisemblablement s’arrêter bien avant la date prévue, dès l’épuisement des stocks (une telle opération s’est ainsi achevée en quelques heures au Japon). Notez au passage que les boites de Windows 7 contiendront les versions 32 et 64 bits, et ne seront disponibles que le 22 octobre.
Les précommandes seront possibles sur le Microsoft Store, ainsi que sur des sites partenaires (RueDuCommerce, LDLC, Pixmania, Fnac, Surcouf, Amazon, Materiel.net, CDiscount et Grosbill). http://www.microsoft.com/france/windows/7/acheter/pre-commande-windows-7.aspx 

- La troisième phase démarrera le 22 octobre prochain pour s’achever fin décembre. Les prix de lancement des versions Familiale Premium, Professionnelle et Intégrale ont ainsi été fixés à respectivement 119,99 €, 285 € et 299 €.

- Enfin, à partir de 2010, ces mêmes versions seront commercialisées respectivement à 199,99 €, 309 € et 319 €. Par rapport à Windows Vista, seule la version Familiale Premium est moins chère de 80 €, les autres restant aux mêmes tarifs. On remarquera au passage que Microsoft continue de gonfler ses tarifs en Europe, puisque les prix des licences y sont de 40 à 100 % plus élevés qu’aux USA.

Certains revendeurs américains ont déjà affiché un pack familial de Windows 7 (contenant 3 licences), référencé à 136,95 $.

Notez que suite aux menaces de la Commission européenne, les versions commercialisées en Europe seront les versions « Windows 7 E », donc dépourvues d’Internet Explorer 8 (il faudra donc se procurer auparavant un navigateur Internet, car il sera difficile d’en télécharger un sans navigateur intégré…). C’est d’ailleurs pour cette raison que Microsoft ne proposera pas de version mise à jour de Windows 7 en Europe pour le lancement, alignant donc le prix des versions complètes de ceux des mises à jour.

Au passage, une nouvelle build de Windows 7 vient de faire son apparition sur Internet. La build 7600 serait, selon les premières rumeurs, la RTM, ce qui laisse augurer d’une annonce lors de la Microsoft Worldwide Partner Conference de la Nouvelle-Orléans qui vient de débuter et qui s’achèvera le 16 juillet prochain.
Pour les récents possesseurs de netbooks, dotés de Windows XP (et qui ne peuvent donc bénéficier de la garantie technologique de Microsoft pour obtenir Windows 7 gratuitement), notez que Microsoft réfléchirait à la possibilité de commercialiser Windows 7 sur une clé USB.

Côté entreprises, malgré les retours positifs qui accompagnent la version release candidate du système, les directeurs informatiques restent sceptiques. Ainsi, selon une étude de Script Logic, environ  60 % d’entre eux n’ont aucune intention de migrer vers Windows 7. Seuls 5,4 % l’envisagent dès cette année, alors que 34 % envisage une mise à jour d’ici fin 2010. Or, fin 2010, un nouveau système d’exploitation made in Google sera disponible… ce qui sera l’objet d’un prochain article.

Mise à jour du 14 juillet 2009 : Microsoft vient d'expliquer sur le blog de Windows 7 que la version RTM sera annoncée durant la seconde quinzaine de juillet, le temps de finaliser l'ensemble des traductions du système. http://windowsteamblog.com/blogs/windows7/archive/2009/07/13/update-on-windows-7-rtm.aspx

Mise à jour du 15 juillet 2009 : Seul Amazon a finalement proposé dès minuit la pré-réservation de Windows 7. Inutile de dire que le stock disponible a été écoulé en quelques dizaines de minutes seulement. De son côté, le Microsoft Store n'a même pas réussi à proposer le moindre exemplaire, puisqu'il est tombé en panne dès minuit et ceci pendant plusieurs heures. Mais le meilleur reste encore Materiel.net, qui avait ouvert par erreur les réservations dès le 26 juin dernier, et qui a donc placé les pré-commandes déjà enregistrées en attente de confirmation...

Mise à jour du 16 juillet 2009 : Sans surprise, la pénurie organisée par Microsoft a fait son effet : les sites de vente en ligne qui ont ouvert les réservations au cours de la journée du 15 juillet ont été littéralement dévalisés en quelques minutes. La pénurie a été quasi-totale au bout de 24 heures. Au moment où j'écris cet article, on ne trouve plus en ligne que quelques exemplaires de l'édition Professionnelle sur le Microsoft Store (qui est resté saturé une grande partie de la journée, ce qui semble très curieux pour un éditeur de logiciels serveurs...), et quelques exemplaires des deux versions sur le site de Carrefour Online, qui devraient rapidement disparaitre. Si vous désirez encore réserver un exemplaire, il semble que l'on en trouve toujours dans les grandes surfaces et les chaines de magasins spécialisés, qui sont listées sur le site de Microsoft (lien ci-dessus).

Mise à jour du 26 juillet 2009 : Voici 3 informations supplémentaires pour compléter cet article :
- Pré-commande : Tous les exemplaires n'ont pas encore été écoulés, les sites remettant régulièrement en ligne une poignée d'exemplaires suite à des annulations de commandes. En outre, le site de Conforama semble encore posséder un stock de coupons. D'autre part, il semble qu'il n'y a pas eu la ruée dans les boutiques, où l'on trouve toujours des coupons de réservation.
- Windows 7 est officiellement RTM : Il s'agit de la build 7600.16385, compilée le 13 juillet dernier. Déjà disponible pour les OEM, elle sera mise en ligne pour les clients MSDN et Technet le 6 août prochain en version anglaise (puis le 7 août pour les clients Software Assurance, le 16 août pour les membres du Partner Program Gold, le 23 août pour les clients Microsoft Action Pack, et le 1er septembre pour les autres clients de licence en volume). Les packs de langues sont attendus pour le 1er octobre. Enfin, le grand public devra patienter jusqu'au lancement commercial, le 22 octobre prochain. Bien évidemment, cette version circule déjà sur les réseaux P2P... Notez que Windows Server 2008 R2 a également obtenu le statut RTM.
- Windows 7 proposera le choix du navigateur Internet : Ultime surprise, Microsoft a finalement cédé devant la Commission Européenne. L'éditeur a en effet accepté la proposition d'Opera, c'est-à-dire l'affichage d'un « Brower Ballot », un écran de sélection du navigateur. Les navigateurs proposés devront répondre à 3 contraintes : avoir une part de marché d'au moins 0,5 % en Europe, être dans le top 10 des navigateurs en Europe, et être encore supporté par son éditeur. Ce sont donc 5 navigateurs qui seront proposés : Internet Explorer, Chrome, Firefox, Opera et Safari. En cas de choix différent d'Internet Explorer, le navigateur de Microsoft sera désactivé et l'utilisateur sera dirigé vers le téléchargement du navigateur alternatif. Enfin, l'écran de sélection devrait être mis à jour tous les 6 mois suite à l'étude d'un cabinet d'analystes indépendant choisi par Microsoft et la Commission. L'écran sera intégré via Windows Update aux éditions européennes de Windows XP, Vista et 7. Si l'enquête de la Commission se poursuit, celle-ci a déjà accueilli favorablement la nouvelle proposition de Microsoft. http://www.microsoft.com/presspass/press/2009/jul09/07-24statement.mspx

mardi 23 juin 2009

Windows 7 Starter : un système bridé... mais pas son prix

Windows 7La politique tarifaire de Microsoft m’étonnera toujours. Windows 7, dont la date de commercialisation a officiellement été fixée au 22 octobre 2009, sera disponible dans une version dédiée aux netbooks, sous le nom Windows 7 Starter (avec quelques limitations, comme la prise en charge d’un seul écran, ou l’absence de Media Center). Mais Microsoft vient d’annoncer que cette version sera proposée aux OEM entre 45 et 55 $, alors que la version OEM de Windows XP coûte actuellement entre 15 et 30 $. La concurrence étant très vive dans ce secteur, les OEM pourraient donc conserver l’ancien système pour maintenir un prix de vente suffisamment bas.
Et Microsoft les encourage puisqu’il vient de prolonger l’autorisation pour les OEM de downgrader de Windows 7 à Windows XP jusqu’en avril 2011, soit une période de 18 mois contre 6 mois auparavant. Les constructeurs sont néanmoins toujours en négociations avec l’éditeur pour obtenir un prix plus raisonnable.

lundi 15 juin 2009

Microsoft va retirer Internet Explorer 8 de Windows 7

Internet Explorer 8Afin de désamorcer les accusations de la Commission Européenne qui l'accuse de vente liée entre son système d'exploitation et son navigateur Internet, Microsoft a annoncé que la version européenne de Windows 7 (nommée « Windows 7 E ») sera vendue sans Internet Explorer 8. La Commission Européenne salue ce geste : « la proposition de Microsoft est potentiellement plus positive [car] il semble que les fabricants pourraient choisir d’installer eux-mêmes Internet Explorer, un autre navigateur, ou plusieurs navigateurs ». Elle reste néanmoins sceptique sur le choix de la mesure : elle aurait en effet préféré que Microsoft laisse aux utilisateurs le « choix de navigateurs, pas que Windows soit fourni sans aucun navigateur ». La Fondation Mozilla semble également perplexe : « Il est impossible d'évaluer ce que cette annonce signifie tant que Microsoft ne décrit pas - complètement et en détails - l'ensemble des avantages et freins applicables aux OEM Windows. Sans cela, il n'est pas possible de savoir si Microsoft ne donne pas d'une main pour reprendre de l'autre. Et plus encore, il est impossible de dire si cela a un impact au-delà du seul changement dans le processus technique d'installation des constructeurs, et si cela rend plus complexe pour les utilisateurs de migrer vers Windows 7 ». Dans son communiqué, Microsoft indique d'ailleurs qu'il assistera les OEM pour la préinstallation d'Internet Explorer 8... Rappelons que Windows XP N, une version de Windows XP sans Windows Media Player, n'avait jamais décollé des ventes car vendu au même prix que la version normale de Windows XP.

mercredi 6 mai 2009

Windows 7 Release Candidate 1 est disponible en téléchargement

Comme prévu, Microsoft propose à tous les internautes de télécharger gratuitement la version RC1 de son nouveau système d’exploitation, Windows 7 (édition Intégrale), en versions 32 et 64 bits, et dans 5 langues (allemand, espagnol, anglais, français et japonais). La configuration minimum est la suivante : processeur 32 bits ou 64 bits à 1 GHz, 1 Go de RAM (2 Go pour la version 64 bits), 16 Go d'espace disque (20 Go pour la version 64 bits), et une carte graphique compatible DirectX 9 avec pilotes WDDM 1.0 (ATI et nVidia propose déjà des pilotes adaptés, les Catalyst 9.4 et les GeForce 185.81). Afin de faire oublier l’échec de Vista et inciter les utilisateurs à migrer vers cette version, Windows 7 RC1 est utilisable jusqu’en juin 2010, mais des restrictions d’utilisation se déclencheront toutefois à partir de mars 2010 (le système s’arrêtera toutes les 2 heures). Il faut souligner que pour éviter un engorgement du site, Windows 7 RC1 sera disponible en téléchargement jusqu’en juillet 2009, et le nombre de clés d’activation délivrées n’aura pas de limite. http://www.microsoft.com/windows/windows-7/download.aspx

Les fonctionnalités des précédentes versions beta sont toujours là : nouvelle barre des tâches « Superbar » (plus grande qu’avec Vista, faisant office de barre de lancement, affichant des prévisualisations à plusieurs niveaux et des listes déroulantes ou « jump lists », et simplifiant la zone de notification), gadgets pouvant être placés n’importe où sur le bureau, retour des thèmes de bureau, fonction Aero Shake (pour nettoyer rapidement le bureau des diverses fenêtres), fonction Aero Snap (permettant de placer facilement 2 fenêtres côte à côte), apparition de bibliothèques thématiques dans l’Explorer (avec également des liens vers les disques et clés USB), support natif de divers formats audio et vidéo (Windows Media, MPEG2, H.264, VC1, MJPEG, DV, ACC-LC, AAC-HE, DivX, MPEG4, ASP, Quicktime, MP4, AVI, 3GP, AVCHD, M4A et DVR-MS), support TNT dans Windows Media Center, Windows Media Player 12, Internet Explorer 8 intégré dans le système (chaque onglet apparait lorsque l’on survole l’icône du navigateur dans la barre des tâches), Windows Touch (support des écrans tactiles, avec manipulation de l’interface et reconnaissance d’écriture), DirectX 11, accélération 2D avec les drivers WDDM 1.1, support des SSD, compatibilité Bluetooth 2.1, simplification du centre réseau et partage, moteur de recherche local Windows Search 4.0, un centre d’activité numérique Device Stage…

Les nouveautés de cette version sont nombreuses : barre des tâches plus réactive et avec de nouveaux effets et une navigation facilitée, support des écrans multitouch pour Windows Touch, possibilité de désactiver Internet Explorer 8, fonction de recherche Windows Search pouvant fonctionner sur un réseau, fonction Remote Media Streaming (partage de médias, permettant de consulter une vidéo à distance en streaming), fonction BitLocker to Go (extension de l’outil de cryptage BitLocker aux clés USB et disques externes), fonction DirectAccess (accès à distance sans VPN reposant sur IPv6 et IPSec), Autorun USB désactivé, suppression de Windows Live (qui peut être installé avec le pack Windows Live Essentials), renforcement de la sécurité du panneau de configuration de l’UAC, et présence d’un mode de virtualisation Windows XP (nécessitant un processeur compatible AMD-V ou Intel VT-x ainsi que 2 Go de mémoire) dont le téléchargement est proposé séparément (il nécessite Virtual PC 2007 et Windows Virtual XP, qui est un XP SP3 complet). Ce mode est plutôt bluffant tellement l’intégration est réussie (il est par exemple possible d’afficher Windows 7 et Windows XP sur 2 écrans séparés).

Les premiers tests sont probants : même une configuration modeste arrive à faire tourner correctement le système (il fonctionne sans trop de souci sur les netbooks). Windows 7 RC1 est en outre particulièrement stable et semble plus performant que Vista, en particulier au niveau du démarrage et de la copie de fichiers, ainsi qu’au niveau de l’occupation mémoire (30 % en moins). D’autre part, les alertes récurrentes d’UAC, particulièrement crispantes, ont enfin disparu. Enfin, la compatibilité ascendante semble plutôt bonne. Notez que Microsoft a mis en place un site pour vérifier la compatibilité des produits avec son nouveau système : http://www.microsoft.com/france/windows/windows7/compatibilite/default.aspx

Enfin, Windows 7 devrait être disponible en 9 versions (contre 6 pour XP) : une version 32 bits nommée Starter (très limitée car ne pouvant lancer que 3 applications simultanément hors Explorer et utilitaires Windows, avec des fonctions réseaux réduites, ne disposant pas du codec MPEG2 – donc pas de DVD dans Windows Media Player – et dont le fond d’écran ne peut être changé) et des versions 32 bits et 64 bits de Familiale Basique (sans Aero), Familiale Premium, Professionnelle et Intégrale (cette dernière étant annoncé à environ 600 € en version boite).
Notez que Windows Vista, qui devait au départ être retiré du marché dès l’arrivée de Windows 7, pourrait finalement être commercialisé au moins jusqu’en janvier 2011 (soit 4 ans après son lancement). Le support des éditions Familiale Basique, Familiale Premium et Intégrale s’arrêtera dès le 10 avril 2012, tandis que Microsoft s’est engagé à maintenir le support des éditions Professionnelle et Entreprise sur une durée de 10 ans, soit jusqu'en 2017.

mardi 28 avril 2009

Microsoft annonce le lancement de la Release Candidate de Windows 7 d’ici la fin de la semaine (MAJ)

C’est le 30 avril que les abonnés aux services MSDN et Technet de Microsoft pourront accéder au téléchargement de la RC1 de Windows 7. Le grand public devra de son côté patienter jusqu’au 5 mai. Notez au passage qu’une nouvelle build (7100), annoncée comme la version RC, circule déjà sur Internet.

Microsoft a au passage dévoilé un mode de virtualisation de Windows XP, qui sera intégré en option dans les versions Enterprise, Professional et Ultimate de Windows 7. Il permettra ainsi de faire tourner des applications sous Windows XP dans un environnement basé sur Virtual PC, pour améliorer la compatibilité. Mieux, ces applications se lanceront directement depuis le bureau de Windows 7, sans nécessiter le lancement d’un environnement spécifique. Selon les rumeurs, cette option serait disponible gratuitement en téléchargement.

Mise à jour du 3 mai 2009 : Comme prévu, les abonnés MSDN et Technet ont accès à la RC1 de Windows 7 en version française, ainsi qu'à la version beta de Virtual PC, permettant d'utiliser le mode de virtualisation de Windows XP. La configuration minimale est la suivante : processeur 32 bits ou 64 bits à 1 GHz, 1 Go de RAM (2 Go pour la version 64 bits), 16 Go d'espace disque (20 Go pour la version 64 bits), et une carte graphique compatible DirectX 9 avec pilotes WDDM 1.0. Si Microsoft murmure toujours que la commercialisation de son nouveau système n'est pas prévue avant début 2010, tout porte à croire qu'il sera disponible avant la fin de l'année. Ainsi, Bobby Waltkins, le directeur marketing d'Acer, a annoncé que le prochain PC tout-en-un Acer Z5600 sera proposé avec Windows 7 dès le 23 octobre 2009.

mardi 14 octobre 2008

Windows 7 s'appellera... Windows 7 (mis à jour le 21 octobre 2008)

Microsoft a dévoilé sur son blog que le nom commercial du futur Windows Seven sera tout simplement... Windows 7. Une première version "pré-beta" est attendue pour fin octobre, lors de la Professional Developers Conference 2008.
Attendu pour fin 2009, le nouveau système d'exploitation devrait apporter des améliorations de l'interface dont le support des écrans tactiles, la prise en charge de nouveaux matériels, une optimisation pour les processeurs multicores, une réduction des interventions de l'UAC, de nouvelles API pour développer des applications contextuelles, DirectX 11, et Windows Internet Explorer 8.0. Pour rappel, pour la première fois, Microsoft supprimera un ensemble de logiciels (Windows Live Messenger, Windows Mail, Live Writer, Windows Photo Gallery et Windows Movie Maker), lesquels se retrouveront dans un pack séparé, téléchargeable gratuitement.
On notera au passage que Microsoft a une nouvelle fois prolongé de 6 mois le délai de grâce permettant à une machine dotée de Windows Vista (Business ou Ultimate) d'être downgradée en Windows XP (ce que les constructeurs n'hésitent pas à faire), soit jusqu'au 31 janvier 2009.
Enfin, Microsoft devrait dévoiler lors de la PDC 2008 un futur système d'exploitation de type cloud computing (basé sur la virtualisation, et offrant des services à la demande), qui s'appellerait Windows Strata (selon une page du site Internet de Microsoft, retirée depuis).

Mise à jour du 21 octobre 2008 : Selon une logique toute particulière à Microsoft, le moteur de Windows 7 utilisera en réalité le kernel 6.1 du système d'exploitation (le kernel 6.0 étant celui de Vista) afin de conserver une compatibilité maximale avec le précédent système. La dénomination Seven n'est justifiée que par les innovations en matière de performance et d'interface graphique. Steve Ballmer a ainsi avoué que « Windows 7 c’est Windows Vista avec une interface nettoyée et des performances améliorées ». En bref, une simple mise à jour...

Mise à jour du 26 octobre 2008 : Windows 7 pourrait être disponible encore plus vite que prévu. En effet, le PDG d'Asustek, Jerry Shen, a déclaré que les Eee PC seraient livrés avec Windows 7 dès le second semestre 2009. Microsoft a de son côté confirmé cette information, puisque sa conférence WinHEC prévue en novembre prochain sera la dernière avant la sortie de son futur système.

jeudi 18 septembre 2008

Rumeurs : Windows Seven pourrait être disponible dès le 3 juin 2009

Selon InternetNews.com, afin de limiter la mauvaise publicité faite autour de Windows Vista, Microsoft aurait revu son calendrier et prévoirait désormais de sortir Windows 7 dès le 3 juin 2009 (il est officiellement prévu pour début 2010). Selon une note interne de l'éditeur, la première version beta publique pourrait faire son apparition dès le 27 octobre prochain lors du WinHEC.
Actuellement, les fabricants disposent de la build « Milestone », qui serait donc la dernière avant le passage en version « Community Technology Preview 1 ». Peu d'informations ont circulé sur cette version, Microsoft essayant tant bien que mal de dissimuler les nouveautés introduites dans l'interface (qui devrait pouvoir être contrôlé avec un écran tactile). Selon ZDNet, elle intègrerait PowerShell 2.0 (environnement de shell, qui s'appuierait sur .Net Framework pour fournir un éditeur de scripts), HomeGroup (simplification de la configuration réseau), et généraliserait l'interface Ruban introduite avec Microsoft Office 2007. Enfin, les utilitaires WordPad et Paint auraient été nettement améliorés.

- page 1 de 4